Séniors 1 - Défense de se plaindre !

 

Joseba aramburu

Joseba Aramburu en percussion dans la défense lotoise./ Photo Jean-Michel Mazet 

Pour ce match qui avait valeur de test au lendemain de la courte défaite subie à Rodez (- 4) et suite à la double visite de promus, l'ABC se savait sous pression. Non pas celle de son équipe dirigeante plutôt celle des résultats qui appellent d'autres résultats et qui attirent un public toujours plus nombreux au Stadium. «Victimes» de leur propre succès, les Agenais ne livrèrent pas leur meilleure partition, samedi, mais ils surent tirer parti de leur expression défensive pour remporter une victoire qui doit tout à cette singulière faculté. Alors oui, le spectacle pâtit de la maladresse lot-et-garonnaise en attaque mais la solidarité de la bande à Pautot constitue désormais un élément de référence. Et c'est là que les choses doivent s'apprécier à leur juste valeur. Car retrouver l'ABC dauphin du leader vabiste ne doit rien au hasard. Lorsque Cahors-Sauzet revint de 11-2 (7e) à 13-12 (9e) en chevauchant un 8-0, les locaux, qui éprouvaient déjà quelques difficultés à trouver le chemin du panier, se structurèrent au rebond pour pouvoir courir ou se démultiplièrent dans leur moitié de terrain pour récupérer les munitions jugées indispensables (24-12, 13e). Avec 16 points d'Adil Abbassi à ce moment-là, les «rouge» pensaient sûrement avoir accompli le plus difficile. Muet jusqu'alors, Paquet réussissait trois tirs dont deux primés coup sur coup pour ramener les visiteurs à une possession (26-24). Le «run» des Cadurciens fut circonscrit par un Melvin Tascon bouffi de culot en sortie de banc. Le minot alignait 8 points en l'espace d'une grosse poignée de secondes et Agen reprit son souffle (38-31). Grâce à un Lucinskas plus inspiré, la barre des dix longueurs de bénéfice se dessina clairement (43-33, 22e puis 45-35 et 47-37, 24e). Véritable aubaine, la blessure de Paquet et un arbitrage tatillon rendirent le match incertain pour les hôtes du Stadium (56-50, 32e puis 63-54, 35e). La justesse de Picardo à la mène et l'altruisme d'Aramburu au poste bas régalèrent leurs coéquipiers de passes décisives. Le «Yougo» Djurovic eut beau finir par émerger des statistiques, l'ABC ne laissa jamais une once d'espoir à cet adversaire qui se fracassa sur une défense dont le verrou a été solidement posé. Et qui n'usurpe en rien son statut de plus hermétique.

Agen BC 72 - Cahors-SAuzet 62

QT : 16-12 ; 39-33 ; 54-48.

Arbitres : Mmes Amielet et Brouste.

Pour l'Agen BC : 73 tirs tentés, 30 réussis dont 2 sur 19 à trois points. 18 lancers francs tentés, 10 réussis.

L'équipe : A. Abbassi (21), J. Abbassi (8), Fadli, Lanciaux (3), Lucinskas (6), Picardo (15), Aramburu (8), Tascon (8), Martinez (2), Lacaze (1).

28 rebonds captés (6 off ; 22 déf). Aramburu 9 et J. Abbassi 6.

14 fautes personnelles ; 1 faute antisportive : A. Abbassi (25e) ; 1 faute technique : A. Abbassi (25e) ; pas de joueur éliminé.

Pour Cahors-Sauzet : 65 tirs tentés, 23 réussis dont 5 sur 20 à trois points. 14 lancers francs tentés, 11 réussis.

L'équipe : Paquet (8), Réveillère, Diop (5), Arteil (6), Meezemaeker (2), Ribotta (13), Darracq (10), Charmeton (2), Brunel (2), Djurovic (14).

34 rebonds captés (10 off ; 24 déf). Djurovic 10 et Darracq 8.

16 fautes personnelles ; 2 fautes antisportives : Djurovic (20e) et Diop (38e) ; 1 faute technique : Darracq (34e) ; pas de joueur éliminé.

Programme du Week-End

Prog WE

Nos partenaires

voir tous nos partenaires

 

 

La cagnotte des Tookets

 

Clients du Crédit Agricole,

Aidez votre asso en lui versant vos Tookets

(cliquez ICI pour plus de renseignements)

 

 

Suivez le Live sur Score n'co